Browsing Category

Billet d’humeur

Billet d'humeur

CALENDRIER DE L’AVENT À MA FAÇON SAISON 2

30 novembre 2018

Nous y voilà !

Décidément, il commence à y avoir quelques traditions entre nous. 

Pour celles et ceux qui n’étaient pas encore parmi nous l’année dernière, ce calendrier est pour moi l’occasion de vous proposer une alternative aux ouvertures quotidiennes de tous les calendriers de l’avent que vous subirez jusqu’à la nausée.

Je sais, par les retours que vous m’en avez fait, que vous avez beaucoup apprécié le premier. Alors aujourd’hui, 1er décembre 2018, je lance officiellement le second !

Je commencerai par un livre et pas des moindres : la société de consommation de Jean Baudrillard.

Au delà de l’œuvre magistrale que représente ce livre, il permet de s’interroger sur la place qu’occupe la consommation dans nos vies.

En tant qu’influenceuse (quel horrible mot mais je l’utilise pour une fois à dessein et notamment pour son aspect très péjoratif car j’estime qu’il faut toujours faire son examen de conscience) je m’interroge très régulièrement sur les frustrations que je peux générer et sur le vouloir de consommer que je peux exacerber.

Et même si je suis animée des meilleures intentions :

-Vous parler plutôt de principes actifs que de marques

-Démonter l’idée reçue qui veut que qualité rime avec prix élevé

– Vous aider à cibler davantage vos besoins

-Ne pas céder aux sirènes de la publicité

-Partager en toute honnêteté ce que j’utilise 

-Vouloir que toutes les femmes de tous les milieux et de tous âges se sentent bien dans leur peau au sens propre comme au figuré

Je participe à la société de consommation, c’est un fait.

Est-ce un mal? C’est un autre débat…

Savoir c’est pouvoir. Pouvoir c’est faire mieux ! Faire mieux c’est probablement savoir résister à la publicité et aux influenceuses 😉 Donc, à l’approche de Noël, fête quintessentielle de la consommation et si ce n’est pas encore fait, lisez Jean Baudrillard !

Nota bene : nous vivons dans un pays de culture où les médiathèques sont gratuites, ne l’oubliez pas.

 

2 DÉCEMBRE


WALL-E



On continue sur la société de consommation.

Promis, tout ne sera pas sur ce thème 🙂

WALL-E c’est un film d’animation, un petit bijou de PIXAR, une dystopie un peu trop réaliste, presque une prédiction sur ce qui attend l’humanité dans les siècles à venir.

Si vous ne le connaissez pas, découvrez le en famille, c’est émouvant, c’est effrayant car potentiellement visionnaire.

Quand un robot est plus humain que certains humains et reconnecte les humains entre eux…

 

3 DÉCEMBRE


NANETTE D’HANNA GADSBY


 

C’est sensé être un stand-up, un spectacle comique et c’est un coup de poing à l’estomac!

Je ne me souviens pas avoir été autant bouleversée par un spectacle.

J’ai commencé à regarder en m’attendant à rire et j’ai chialé comme une enfant.

J’ai conseillé ce spectacle à tout le monde autour de moi, hommes ou femmes.

Si vous avez Netflix, regardez Nanette d’Hanna Gadsby! C’est un spectacle féministe, hilarant et bouleversant! 

En un mot c’est brillant!

 

4 DÉCEMBRE


EDDY DE PRETTO


C’est un artiste que mon mari m’a fait découvrir.

Les journalistes le décrivent comme étant un mélange de Nougaro et Brel version RAP/HIP-HOP mais personnellement je trouve qu’il n’y en a pas deux comme Eddy de Pretto.

Je vous invite à découvrir ce nouveau poète de la chanson française si ce n’est pas déjà fait et notamment deux chansons assez emblématiques à mes yeux :

KID qui traite de la virilité abusive.

En tant que femme on a tendance à se concentrer sur les violences que la société nous fait, et on a quelques raisons de le faire. Mais en tant que féministe voulant l’égalité des droits entre hommes et femmes, on ne peut négliger l’idée que la société n’est pas moins violente avec les hommes.

Et pour peu qu’on se sente très éloigné des clichés de la virilité abusive ou archaïque (comme j’aime à la définir) alors ça devient aussi très compliqué de trouver sa place.

Je laisse le dernier mot à mon amour, Oscar Wilde :

“Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris!”

Et la deuxième chanson :

Magistrale chanson à tout point de vue…

J’espère vraiment que vous irez à la découverte de cet artiste très touchant.

 

5 DÉCEMBRE


FUCK LES RÉGIMES ! DE CHLOÉ HOLLINGS


Encore un livre aujourd’hui!

Et il y en aura d’autres, je préfère vous prévenir 🙂

Bien avant que le mouvement Body positive apparaisse, j’ai entrepris de me réconcilier avec mon corps. J’ai décidé que j’arrêterai de lutter contre ma nature, que j’arrêterai de me faire du mal pour correspondre à une hypothétique norme édictée par on ne sait pas bien qui et qui de toute façon incite les femmes à occuper le moins de place possible dans l’espace public.

Sorry, not sorry, je ne serai pas discrète!

Il est évident que je ne peux que saluer ce mouvement qui prône finalement davantage la libération des esprits des femmes plutôt que celle de leur corps. 

Ce livre c’est l’histoire universelle de toutes les femmes qui à un moment de leur existence se sont dit : “ce que je suis c’est mal, c’est laid”

STOOOOOP!

Cessez mes soeurs de vous fustiger pour vos kilos, vos rides, pour ce que vous êtes, pour ce que vous faites et ce que vous ne faites pas !

Faites vous du bien! La vie est trop courte pour se priver du peu de joie que l’on vole de ci, de là…

Et quoi de mieux qu’un extrait du livre pour vous donner envie de le lire?

“Ce matin, alors que je sautille gracieusement vers la douche, nue, avec tout ce que cela implique en termes de bondissements épars et multiples, je passe devant un miroir en pied. Et m’arrête.

Un je-ne-sais-quoi d’étrange m’interpelle. Mais quoi?

C’est que je n’ai pas rentré mon ventre, rien serré, rien coupé : ni souffle, ni ventre, ni fessiers.

Tiens.

Mes automatismes ont disparu!

Je me regarde.

Moi.

Ce regard, posé sur mon corps comme sur un nouvel ami, est devenu bienveillant.

Je me sens détendue, souriante.”

Un corps, on en a qu’un et il faudra le rendre à la fin. Nous n’en sommes que locataires. Et si on veut le garder fonctionnel le plus longtemps possible, il vaut mieux en prendre soin et le célébrer plutôt que  le maltraiter…

6 DÉCEMBRE


DEVI SHETTY


L’an dernier quand je vous ai parlé de Denis Mukwege, je ne savais pas qu’on lui décernerait quelques mois plus tard le prix Nobel de la paix, alors espérons que cette année encore j’ai la “bouche cabri”, comme on dit chez moi, et que Devi Shetty soit le prochain prix Nobel 🙂

Encore un médecin!

Eh oui, j’admire peu de gens et assez peu d’artistes finalement. J’estime que la place que le monde moderne leur confère est bien trop importante pour ce qu’ils font. Mais les médecins, les infirmiers, ceux qui dévouent et dédient leur vie à soigner les autres sont mes héros. 

Et Devi Shetty est un homme qui change son monde et finalement le monde. Il fait passer de la théorie à  la pratique l’adage de son compatriote Ghandi : “Sois le changement que tu veux voir dans le monde”!

Il a sauvé des milliers d’enfants qui étaient sûrement condamnés en Inde en révolutionnant le système de santé.

Je rajouterai un mot concernant la chance infinie que nous avons en France de pouvoir bénéficier d’une médecine de pointe GRATUITEMENT!

Et j’adresse ma reconnaissance infinie à tous les personnels de santé qui me suivraient ici et qui m’ont toujours accueillie avec une empathie et une humanité à toute épreuve quand j’ai eu besoin d’eux malgré des conditions de travail difficiles.

7 DÉCEMBRE


DOCUMENTAIRE : “CE QUE MES GÈNES DISENT DE MOI


 

“On peut toujours faire quelque chose de ce qu’on a fait de nous” disait Jean Paul Sartre.

Ce documentaire va plus loin en nous montrant que peu importe la loterie génétique dont on a hérité, on peut décider d’en faire un atout et non un handicap

Je terminerai en disant que si quelqu’un comme moi, avec assez peu d’aptitudes naturelles pour le bonheur, a réussi à se construire une vie heureuse, tout le monde peut le faire.

Faites de vos faiblesses des forces!

VOYEZ DANS CHAQUE DIFFICULTÉ UNE OPPORTUNITÉ 😉

8 DÉCEMBRE


C’ÉTAIT MIEUX AVANT



 

Un livre d’utilité publique!

A  lire d’urgence pour combattre la sinistrose ambiante.

Rajoutez aussi à cette lecture cette conférence TEDx de Steven Pinker.

Selon ce psychologue, le monde n’a jamais été aussi peu violent mais notre regard est biaisé par le catastrophisme des médias et par notre fascination personnelle pour le négatif. Les psychologues parlent de biais de négativité.

Pour avoir étudié les chants de croisade dans une autre vie, je peux vous dire que je chéris Internet, les parabens, les vaccins et l’ibuprofène. Je mesure la chance inouie que j’ai d’avoir pu choisir mon mari, de le quitter si je le souhaite (enfin dès qu’il m’aura détachée 😉 ) Je bénis la contraception, les antibiotiques et la morphine, les ostéopathes et le rétinol et tant d’autres choses…

Certes, ce monde est imparfait et perfectible, on peut toujours travailler à l’améliorer mais si vous lisez Michel Serres vous comprendrez que l’époque que nous vivons est presque délicieuse.

Notre cerveau est plus programmé pour la survie que pour le bonheur. Notre tendance naturelle est donc de retenir beaucoup plus les informations négatives. 

Alors que faire? Couper la télé et lire Michel Serres! 

 

9 DÉCEMBRE


LE COMPLEXE DE THÉTIS


Didier PLEUX, c’est mon gourou de l’éducation! Je l’ai rencontré, pour mon plus grand bonheur et celui de mes enfants, à un moment où j’étais totalement pervertie par le discours psy ambiant et où je perdais pied…

Je pense que si l’on vide peu à peu les parents de leur autorité en prônant l’idée délétère que l’autorité confine à l’autoritarisme, on hypothèque complètement l’aptitude au bonheur de nos enfants.

Je crois irrémédiablement en une verticalité des relations avec les enfants.

Oui, ça va totalement à l’encontre de tout ce qu’on peut lire sur l’éducation en ce moment. Et je pense aussi que tous les livres qui sortent sur l’éducation bienveillante sous-entendent en filigrane que poser des limites à un enfant serait de la violence et de la maltraitance, je pense que ce discours est sciemment relayé par les psychologues pour leur assurer une patientèle pour les siècles des siècles.

Bref, revenons à Didier PLEUX, il a beaucoup écrit et mis en garde sur ces dérives et maintenant il parle de ces enfants rois, voire tyrans devenus adultes et qui ne savent pas gérer les contraintes et les frustrations et mettent finalement en péril le vivre ensemble. 

Je ne suis pas en train de promouvoir une éducation conservatrice, très loin de là et c’est le grand travers de l’époque qui veut que les parents qui posent des limites soient considérés comme maltraitants. On peut tout à fait exercer son autorité dans une fermeté dite bienveillante, on peut et doit poser des limites sans châtiments corporels. En revanche faire croire aux parents qu’ils ont le devoir de ne jamais hausser le ton sinon ils seront de mauvais parents c’est vraiment faire peser sur leurs épaules une culpabilité supplémentaire et inutile.

Et pour vous donner envie de lire le complexe de Thétis, voici ce qui est écrit sur la 4ème de couverture:

“Vivre selon son bon plaisir, ce n’est pas possible, cela n’est pas la vie.

En voulant à tout prix rendre la vie facile à nos enfants, nous ne leur apprenons pas à affronter la réalité.

En évitant toujours ce qui pourrait nous contrarier, que l’on soit adolescent ou adulte, on souffre de la moindre difficulté.”

 

10 DÉCEMBRE


JOHNNY CASH


 

C’est mon fils de 13 ans qui m’a fait découvrir Johnny Cash.

Oui, je sais, c’est pas banal pour un ado d’écouter ce genre de musique mais on va dire qu’il a du goût #proudmother.

Découvrir Johnny Cash c’est aussi découvrir June Carter. Je crois que je suis encore plus fascinée par la liberté de ces deux artistes que par leur musique, même si la voix de baryton de Cash me touche aux tripes.

En plus, connaitre Johnny Cash et June Carter, c’est avoir la joie de les reconnaitre dans un épisode de Docteur Queen, femme médecin 😉 Ben quoi, vous aussi vous avez sûrement des plaisirs coupables, tels qu’une série un peu honteuse que vous aimez.

Nobody’s perfect!

Du coup, on a aussi regardé en famille Walk the line et on a adoré.

Si vous ne connaissez pas encore Johnny Cash, écoutez Hurt, ça vous donnera peut-être envie d’aller à la découverte de cet artiste touchant.

 

11 DÉCEMBRE


LA CHANSON DU DIMANCHE


 

Un peu de légèreté aujourd’hui, quoique… Il s’agit plutôt d’une apparente légèreté car comme toujours l’humour permet de dénoncer certaines incohérences du monde.

 

Ça c’est le youtube des débuts, et je ne les ai pas oubliés! 

Chez nous, on les a beaucoup écoutés et on les écoute encore.

On chante leurs chansons avec les enfants dans la voiture.

Bref, ils ont arrêté, ils sont retournés à la vie civile 🙂

Et pourtant leur chanson sur le pouvoir d’achat comme la complainte du progrès de Boris Vian reste d’actualité et pourtant elle a plus de 11 ans.

Un peu d’humour pince sans rire sous couvert de bonne humeur!

Écoutez aussi  Petit cheminot et plante un arbre!

 

12 DÉCEMBRE


DREAM TOY COURT MÉTRAGE


Bon, je sais, c’est un peu plombant…

Mais c’est tellement beau.

Tant de talentueux réalisateurs prometteurs!

Promis, demain, je partagerai un truc léger pour mon anniversaire.

 

13 DÉCEMBRE


TON HÉRITAGE DE BENJAMIN BIOLAY


On reste dans mes thèmes de prédilections : la transmission, l’amour.

C’est beau, c’est tout…

 

14 DÉCEMBRE


LE PHILOSOPHE JACQUES BREL 🙂


Comment ça c’est pas un philosophe mais un chanteur? Tatatata allons reprenez-vous! C’est un philosophe au même titre que Goldman sauf que ces deux là ont eu le talent de vulgariser leur théories en chanson!

OK, je sens que vous  faites de la résistance. Citons donc mes bons!

“Tout ça, c’est une aventure! Vivre c’est formidable mais ça n’est pas sérieux, ça n’est pas grave. Il faut fuir la gravité des imbéciles, il faut fuir ça de toutes ses forces. C’est une aventure, c’est presque un jeu”

Alors? C’est pas de la philosophie de philosophe ça, hein? Epicure n’aurait pas mieux dit dans Lettre à Ménécée.

Z’êtes contrariants, aujourd’hui! En voici d’autres :

“On est fait pour vieillir, et non mourir, qui veut dire s’arrêter.”  

“On n’oublie rien de rien, on s’habitue, c’est tout.”

“On ne meurt pas de se casser la figure. 
On ne meurt pas d’humiliation. 
On meurt d’un coup de couteau dans le dos.”

 

Alors? Convaincus ou bien? Pffff, toujours pas!

 

Il y a deux sortes de temps : y a le temps qui attend et le temps qui espère.

“Tout ce que l’on cherche à redécouvrir fleurit chaque jour au coin de nos vies.”

“Et puis si j’étais le bon Dieu Je crois que je serais pas fier Je sais on fait ce qu’on peut, mais il y a la manière.”

“L’humour est la forme la plus saine de la lucidité.”

Bon moi je peux plus rien pour vous là si vous estimez que c’est toujours un chansonnier…

15 DÉCEMBRE


LE RAS LE BOL DES SUPER WOMEN DE MICHÈLE FITOUSSI


 

Voilà ce qu’en disent les critiques:

Réflexion critique sur l’état de la condition féminine actuelle. Dans la lignée du nouveau féminisme, l’auteure refuse de s’asseoir sur les acquis des luttes des années 1960. Elle brosse un tableau des problèmes de la “nouvelle femme”, des “super women” qui sont aux prises avec une foule de difficultés, même si leur sort s’est considérablement amélioré; elle évoque l’essoufflement des femmes qui ont à assumer beaucoup de tâches. Dans la deuxième partie: “La faute à … “, l’auteure fait le partage des responsabilités: les féministes, l’homme nouveau, les médias et la publicité, les femmes elles-mêmes. Le livre est un “constat amusé et lucide d’une situation”, en un style vigoureux, plein de vivacité, accrocheur, parfois truculent.

Bon ce que j’en ai pensé:

Si je vous en parle c’est que j’ai bien aimé. CQFD!

J’ai lu ce livre l’année dernière et je n’ai pas eu l’impression de découvrir grand chose. Il se place dans la lignée du féminisme de Naomi Wolf et de son “quand la beauté fait mal” mais il se trouve que ce livre a été écrit en 1997 et 20 ans plus tard les choses n’ont pas tellement avancé.

Pour conclure sur les femmes qui subissent une pression sociétale et qui endossent beaucoup de charges mentales, je rajouterai que nul ne peut vous rabaisser, culpabiliser, complexer et vous mettre la pression (cocher la bonne case) sans votre consentement! 🙂

 

16 DÉCEMBRE


LE COURT MÉTRAGE BELIEVE IN LOVE


 

Un peu d’amour dans ce monde de brut.

 

C’est Anderson qui m’a envoyé ça ce matin sur Facebook.

Anderson, je vous en ai déjà parlé, c’est le génial chimiste et fondateur de Greenkeratin dont je vous parle depuis si longtemps et dont je vais vous reparler très bientôt ;-).

Bref, je respecte et j’aime l’homme, sa marque, l’éthique et puis quand il m’envoie ce genre de merveille, je ne peux que la partager avec vous. 

Enjoy :-)!

 

17 DÉCEMBRE


UNE APPLICATION : WAG (WE ACT FOR GOOD)


 

 

 Comme toujours et comme on dit :

“Quand je me regarde, je m’inquiète, quand je me compare, je me rassure”.

Je suis loin d’être la meilleure élève du monde en matière d’écologie mais je ne suis pas la pire non plus et ce que je peux faire, je le fais.

Vu la société de consommation dans laquelle on vit, je crois qu’il faut se rendre à l’évidence on ne pourra jamais être complètement et parfaitement écolo et zéro déchet mais on peut toujours tendre vers cet objectif et limiter notre impact écologique.

Je pense aussi qu’on doit faire ce qu’on peut et veut et que si on peut et veut on doit faire!

Bref, là où je suis très mauvaise, vous l’aurez deviné c’est sur les cosmétiques. Je pense aussi que les problèmes de pollution sont quand même pas tous liés à la vanité des femmes, c’est un peu trop facile mais ce n’est pas une raison pour ne pas tenter de m’améliorer non plus. Donc mes prochaines résolutions pour 2019 c’est d’arrêter le coton et les coton-tiges, pour le reste je crois bien que je vais continuer comme je le fais et je vais m’acheter des crèmes et des sérums #nobodysperfect.

Là, où je suis très bonne élève, parce que oui il faut quand même aussi s’encourager :

Je ne prends jamais l’avion et n’ayant pas le permis, j’utilise mes jambes, le vélo ou les transports en commun. Mon mari utilise les transports en commun pour se rendre à son travail. Question économie d’énergie on est bon sur le chauffage, la cuisson des aliments (je cuis tout à couvert et arrête la cuisson toujours avant).

Nos appareils électro-ménagers sont de classe AAA+++ bref ils nous ont couté un bras mais ça vaut le coup. Mon lave vaisselle ne consomme que 6L d’eau par cycle, une prouesse!

Je n’ai pas de sèche-linge et autant vous dire qu’il n’y a pas un hiver où je ne suis pas tentée de courir m’en acheter un, mais je résiste car je le fais vraiment dans un soucis écologique. Histoire de contrebalancer ma consommation de cosmétiques.

On mange locavore et de saison, je cuisine et nous ne sacrifions à l’industrie que les chocolats. Mais grande victoire de cette année j’ai convaincu mon mari de réduire sa consommation de viande et nous n’en mangeons plus que très peu. Nous ne mangeons plus de porc (et croyez-moi ça me coûte, je suis bavaroise d’origine et la charcuterie est une religion chez moi!) et je ne mange plus de boeuf non plus, mon mari et mes enfants ça leur arrive encore mais vraiment 2 fois par an dans un très bon restaurant.

Résolution pour 2019 : plus de choses en vrac!

On a viré depuis des lustres les pailles et les bouteilles en plastique.

Bon tout ça pour vous dire que cette application gratuite du WWF extrêmement bien faite pourra vous amener à réfléchir sur les choses que vous pouvez faire, sur celles qui ne vous couteront pas grand chose. Chaque geste compte vue l’urgence écologique dans laquelle nous sommes.

Mes gestes pour les fêtes à venir. Les cadeaux ne seront pas emballés pour éviter le surembalage. 

Ti pas, ti pas comme on dit chez moi et on y arrivera 🙂

 

18 DÉCEMBRE


UNE SÉRIE : GAME OF THRONES


Oui, je sais, c’est très original!

Mais voilà, j’adoooooore game of thrones. J’ai tout de suite accroché et on s’est refait toute la série en famille cet été et on attend la dernière saison comme des dingues en émettant toutes les  théories possibles sur les décès à venir. On cherche les spoils sur le net mais rien ne filtre, sacrebleu!

Et je voulais aussi insister (si d’aventure vous étiez passé à côté de cet aspect là de la série) sur le versant féministe de la série, si, si!  Alors d’accord dans les premières saisons c’est pas flagrant mais depuis la sixième saison ça se profile, d’ailleurs voilà ce qu’a déclaré Georges R.R. Martin qui se déclare féministe :

“Être féministe consiste à traiter les hommes et les femmes de la même manière. Je considère les hommes et les femmes comme des êtres humains – oui il y a des différences, mais beaucoup de ces différences sont créés par la culture dans laquelle nous vivons, que ce soit la culture médiévale de Westeros, ou la culture occidentale du 21e siècle.”

Et de tous les personnages féminins qu’il a créés, Brienne est celle que j’apprécie le plus. Elle possède des attributs physiques masculins : la taille, la force, l’adresse. Elle est née différente dans un monde violent et tentera comme toutes ses acolytes de Westeros de survivre sauf qu’elle ne se reniera jamais et sa droiture morale ne vacillera jamais.  Elle refuse la fatalité qui lui impose, parce qu’elle est née femme, de renoncer à ses désirs et son ambition de devenir chevalier. 

En un mot, Brienne, elle est badass!

Et vous alors? Vos pronostics? Qui de Jon Snow, Daenerys ou Cersei, sera roi ou reine des 7 couronnes? Aucun des 3?

 

19 DÉCEMBRE


UNE CITATION DE GANDHI


“Il n’est pas nécessaire d’éteindre la lumière de l’autre pour que brille la nôtre.”

Voilà….

En ces temps de comparaison généralisée sur les réseaux sociaux, institutionnalisée à l’école et dans le monde du travail, ère de performance oblige, je pense que cette citation est salutaire.

Et dans cette course à la distinction, où on estime sa propre valeur en se comparant aux autres, soit pour s’en démarquer, soit pour leur ressembler, il est bon de rappeler que ce n’est pas en critiquant les autres que l’on consolidera notre ego.

Il faut rappeler aussi ce que disait Oscar, oui encore lui, d’ailleurs ne me posez pas la question il est évident que je vais aller voir le film de Rupert Everett. Bref voilà ce que disait Oscar : “Dire du mal des autres est une façon malhonnête de se flatter”. Je pars du principe que si j’éprouve le besoin de dévaloriser les autres c’est que j’ai besoin de me rassurer et que si j’ai besoin de me rassurer c’est sur moi qu’il convient de travailler, les autres ne vont pas arrêter d’être eux pour ménager ma susceptibilité ou ne pas exacerber ma peur de l’infériorité 🙂

 

20 DÉCEMBRE


UN SITE D’ACTUALITÉS POSITIVES : GOOD ACTU


 

Aujourd’hui pour contrecarrer le biais de négativité des médias et leur goût immodéré pour le catastrophisme, je vous propose un site d’actualités positives, ça fait du bien et ça réconcilie avec l’humain. Il y en a d’autres mais j’ai choisi celui-ci car les autres virent souvent ésotérico-gouroutisants… 

 

21 DÉCEMBRE


LE GRATITUDE CHALLENGE


Le bonheur c’est de continuer à désirer ce que l’on possède déjàSAINT-AUGUSTIN.

Alors aujourd’hui je vous propose un challenge qui tourne un peu sur les réseaux sociaux mais qui pour une fois a le mérite d’être utile : le gratitude challenge.

Chaque jour, on va penser à remercier la vie, l’univers, Dieu (choisissez!)  pour une chose que l’on a ou qui s’est produite et qui nous fait du bien. Ca permet de se concentrer sur le positif dans nos vies plutôt que sur nos manques.

C’est simple, c’est gratuit et ça peut rapporter gros 🙂

 

22 DÉCEMBRE


UN DOCUMENTAIRE : THE AMERICAN MEME


Quand j’ai regardé ce documentaire j’ai oscillé entre fascination et répulsion tout du long . 

Il montre les excès de ces jeunes  gens propulsés du jour au lendemain vers les cieux de la célébrité grâce aux réseaux sociaux, c’est d’une tristesse absolue mais c’est à voir, ne serait-ce parce que je n’ai jamais vu des gens aussi malheureux.

Il faut le montrer à nos enfants, impérativement. Il faut qu’ils sachent qu’on ne peut vivre du désir des autres et que la course folle aux likes ne conduira qu’à la solitude.

Je ne connais aucune de ces personnes présentées à part Paris Hilton #mamiedunautresiècle mais alors ce qui y est dénoncé est effrayant! La vacuité de ces gens et leur inutilité c’est vraiment fascinant.

Je vous le conseille vivement!

 

23 DÉCEMBRE


UN LIVRE : VEUF DE JEAN-LOUIS FOURNIER


C’est le dernier livre de ce calendrier de l’avent à ma façon.

J’adore Jean-Louis Fournier depuis que j’ai lu “Où on va papa?“. Voilà un homme qui incarne à la perfection la citation de Daninos : “l’humour est une plante gaie arrosée de tristesse.” 

Cette année j’ai lu Veuf  qui m’a bouleversée. Il nous parle de son histoire d’amour avec Sylvie puis son brutal décès, il ne sombre jamais dans le pathétique pourtant plus d’une fois j’avais les larmes aux yeux. C’est une écriture apparemment légère mais qui permet de dire des choses profondes.

Je vous conseille vraiment la lecture de ce livre.

 

24 DÉCEMBRE


LA CHANSON : LA VIE C’EST QUOI? D’ALDEBERT


On finit ce calendrier sur cette chanson qui comme le poème de Kipling, l’an dernier, est un mode d’emploi de la vie 🙂

Aldebert est à tort catalogué chanteur pour enfant, il est à bien des égard un grand poète.

Je vous souhaite de passer de magnifiques fêtes de fin d’année, entouré (e) s des vôtres et je vous donne rendez-vous l’année prochaine pour un autre calendrier de l’avent à ma façon.

signature
Billet d'humeur Lifestyle

CALENDRIER DE L’AVENT À MA FAÇON

Le mois de décembre est le mois des calendriers de l’avent en tous genres et comme vous trouverez ce qui vous convient chez les autres en matière de cosmétiques, je vous propose pour ce mois de décembre un calendrier à ma façon. Je partagerai…

4 décembre 2017
Billet d'humeur

POUR TOI C’EST FACILE… TU ES JOLIE!

Ce que je vais écrire m’a été inspiré par une discussion très intéressante et en toute bienveillance que j’ai eue en Insta-privé avec la blogueuse “Est-ce que ça fait le café” dans laquelle elle me faisait part de cette réflexion suite à mes photos…

2 juillet 2017
Billet d'humeur

DEVIENS LA MÈRE QUE TU ES!

Je me permets de paraphraser notre ami Friedrich car je souhaiterais traiter du thème éculé du mythe de la mère parfaite. Je sais qu’il existe des blogs entiers qui lui sont consacrés et je sais aussi que je n’apporterai rien de nouveau concernant le sujet,…

28 juillet 2016
Billet d'humeur

DE L’IMPORTANCE DE LA DÉCHÉÏTUDE!

J’ai pu, au gré de certains commentaires que vous m’avez laissés sur mes différents réseaux sociaux, m’apercevoir que parfois le message que je souhaitais véhiculer pouvait être mal compris. Quel est donc ce message ?   En chaque femme sommeille une femme fatale, une…

7 avril 2016
Billet d'humeur

POURQUOI UN BLOG ?

C’est une bonne question ! Pour bien résumer la situation je dirais que c’est le principe des vases communicants. Ma chaine Youtube est un espace de divertissements mais qui ne se prête pas vraiment à l’exercice de l’intime. On écrit mieux qu’on ne dit…

23 février 2016
Billet d'humeur Lifestyle

LE JOUR OÙ J’AI PÉTÉ UN COUP!

Une étude réalisée par l’Ipsos, en 2011 montrait que beaucoup de femmes actives culpabilisaient de ne pas consacrer assez de temps à leur vie familiale, et plus spécifiquement à leur enfant (62%), à leur conjoint (63%) ou à elles-mêmes (65%). Cette étude m’avait interpelée,…

16 février 2016
Billet d'humeur

MES CITATIONS

“Moins on sait, plus on cite”! Et comme “je sais que je ne sais rien”, voici les citations que j’aime bien et que certaines d’entre vous m’ont demandé de partager.     “Je ne parle qu’à des gens capables de m’entendre” Sade    …

16 février 2016